Cinquante nuances de Grey, E. L. James

Publié le 27 Juillet 2015

Cinquante nuances de Grey, E. L. James

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête. Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble. Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets …

Alors que dire…

J’ai fini par céder et je l’ai lu. Enfin « lu » est un bien grand mot. Je l’ai plus survolé que lu comme j’ai l’habitude de le faire. Je n’ai pas pris mon temps, je ne me suis pas mise en condition (livre + thé + chocolat) etc.

C’est un livre que j'ai eu beaucoup de mal à lire et j'avoue ne pas comprendre l'engouement qu'il suscite ou a suscité.


Tout d'abord, je n'ai pas du tout apprécié le style l'auteur. Je ne trouve rien dans cette plume qui puisse me plaire et je trouve la trouve sans intérêt, sans profondeur etc. Le livre n’est pas particulièrement bien écrit. Les phrases sont banales, le vocabulaire utilisé aussi. Je n’ai ressenti aucunes émotions, ça ne m’a pas fait vibrer.



L'histoire? Sans intérêt. C'est banal, basique, déjà vu etc. C’est en fait assez creux du point de vue de l’intrigue. Le seul but de chaque chapitre est en fait d’amener une scène érotique. D’ailleurs, que serait ce roman sans ces fameuses scènes ? Ben rien en fait. Là où certains voient une histoire d’amour moi je vois du malsain, de la perversité et du vide.

Donc les scènes érotiques... Alors, je ne suis pas fan du tout ! Mais alors pas du tout ! J’ai beaucoup de mal avec le concept du SM visant à humilier la femme aimée. Ce n’est pas beau, ce n’est pas l’expression de l’amour, e n’est que dégradation.

Quant aux personnages, ils sont intéressants, lisses, totalement stéréotypés. L’héroïne est à mon sens complètement nunuche (oui carrément !) et M. Grey est un vil manipulateur et un millionnaire au cerveau grevé par la perversité. C'est pour moi sans intérêt.


Chacun ses goûts et en ce qui concerne mes goûts et bien c'est un roman qui n'a aucun intérêt (je me répète je sais!). J'ai perdu mon temps. Inutile de dire que je vais faire l’impasse sur la suite.

Rédigé par Laurinouchka

Publié dans #Roman, #Je n'ai pas aimé

Repost 0
Commenter cet article